Crise Covid-19 : le bilan du secteur agroalimentaire

Du 11/05/2020

LE JOUR D'APRES

 RESTAURATION PARALYSEE, CHIFFRE D'AFFAIRES EN BERNE, SOLIDARITE DE LA GRANDE DISTRIBUTION, ACTIVATION DE RESEAU... COMMENT LES ENTREPRISES DE L'AGROALIMENTAIRE EN OCCITANIE FONT-ELLES FACE A LA CRISE ?

 

Nous y sommes, le déconfinement annoncé mi-avril par Emmanuel Macron lors de sa quatrième allocution télévisée en cette période de crise, a commencé. L’incertitude grandit pour les acteurs de l’agroalimentaire et les restaurateurs, pour lesquels, le gouvernement ne statuera qu’à la fin du mois de mai quant à leur réouverture. Alors même que l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (U.M.I.H) alerte que plus de 40% des restaurants pourraient ne plus jamais rouvrir leurs portes ; en coulisses, l’activité de nombreux fournisseurs, agriculteurs comme industriels est indirectement touchée. Situation inédite, le secteur de la restauration est aujourd’hui à zéro en terme de CA, une partie de l’activité des fournisseurs est donc amputée. En ces temps difficiles et incertains naissent toutefois quelques lueurs d’espoir.

 

LA PRODUCTION A CONTINUÉ MAIS LES VENTES ONT CHUTÉ.

En Occitanie, le Directeur Général de la Coopérative fromagère Jeune Montagne à Laguiole, Yves Soulhol, déclare observer depuis le début de confinement, une diminution des ventes, tous produits confondus, de l’ordre de 35%. Les restaurants étant fermés, toute leur production dédiée à la RHF (Restauration Hors foyer) est stoppée.

 

« (…) Nous remercions la grande distribution qui a en partie comblé notre manque à gagner en continuant à commercialiser nos produits en rayons, nous constatons de fait une progression des ventes auprès des consommateurs finaux. »

 

La coopérative se focalise parallèlement sur la vente de ses produits surgelés destinés aux particuliers, les enseignes distributrices leur ayant permis de rattraper les volumes non vendus à la RHF.

 

Pierre Meliet, Président de l’AREA Occitanie et Directeur Général de Florette basée à Perpignan, leader sur les produits frais et transformés pour la restauration rapporte un bilan économique provisoire alarmant. Sur la période début mars à mi-avril, les indicateurs sont en berne :

•   65 % des entreprises ont une baisse d’activité d’au moins 25 %

•   Dont 40 % une baisse de CA plus de 50 %

•   Dont 15 % sont à l’arrêt (liées à la restauration ou au tourisme, PME de moins 20 salariés)

•   2/3 des entreprises sont touchées dans leur activité.

•   1/4 de ces entreprises sont liées à la restauration, circuits de distribution liés au tourisme, épicerie fine, produits du terroir, des produits qui ne sont pas considérés de premières nécessités

 

UN RÉSEAU D’ENTREPRISES HUMAINES ET SOLIDAIRES, FÉDÉRÉ PAR L’AREA OCCITANIE.

Le printemps s’annonce difficile depuis la fermeture des restaurants, cantines et marchés de plein air (1/3 ont heureusement réouvert en respectant un cahier des charges strict). Partout à travers le pays, des initiatives de soutien aux agriculteurs et maraîchers se multiplient. Plus que jamais, il faut sauver les récoltes françaises, en mangeant fruits, légumes de saison et autres produits issus de la production locale.

 

 

Laure Vidal, Présidente de Il était un Fruit dont l’activité connaît une baisse de CA avoisinant les 40% en mars et environ 60% en avril, a subi de plein fouet l’arrêt brutal des points de vente RHF de la marque : « Aujourd’hui, il nous reste uniquement l’activité en GMS qui a baissé néanmoins sur notre typologie de produit. Nous constatons une baisse de notre CA de 40 % en mars et nous évaluons à 60 % celle d’avril.

Nous sommes fournis en pommes par une coopérative locale Cofruid’Oc installée à Saint-Just. Cela nous garantit l’approvisionnement. »

 

Récemment, un des tapis de convoyage de Il était un Fruit est tombé en panne ayant pour conséquence une baisse de production. « Nous avons contacté l’AREA pour lancer un SOS auprès du réseau des adhérents et 12 entreprises nous ont rappelé. » se réjouit sa Directrice Générale. En effet, selon ses dires, l’entreprise occitane Carte Noire basée à Lavérune a rapidement résolu le problème grâce à son service maintenance. Ils ont fabriqué un moteur de remplacement dans la journée et leur ont même livré du café.

« Nous avons pu apprécier la force du collectif fédéré et animé par l’AREA. Ensemble, on est plus fort ! »

 

 

Cette crise renforce les actions menées par l’AREA :

✓  Construire un contrat de filière alimentaire avec les institutionnels et le monde agricole pour partager une vision commune sur nos filières.

✓  Aider les entreprises à se transformer, à innover dans les 3 à 5 ans à venir.

✓  Partager une belle histoire en Région autour de l’alimentaire.

✓  Fédérer les entreprises autour d’un projet commun « rendre notre secteur d’activité attractif ».

✓  Restaurer la confiance avec le consommateur et aider chaque entreprise dans ce sens.

✓  Mettre en valeur les entreprises agroalimentaires d’Occitanie et leurs traditions.

✓  Être utile ; notion de solidarité, de partage, d’échanges d’expérience, mutualisation.

 

 

DES DISPARITÉS ÉCONOMIQUES NOTOIRES CHEZ LES ARTISANS DE LA TERRE.

 

Si certains agriculteurs et maraîchers sont confrontés à une hausse drastique de la demande, d’autres, au contraire, ont subi une baisse importante et brutale de leur activité notamment pour ceux qui écoulaient leur marchandise sur les marchés de plein air.

 

« Sur le marché de l’asperge, nous avons eu des pertes provoquées par la fermeture des restaurants et des marchés en France et à l’étranger. Heureusement, il y a eu une mobilisation de la grande distribution pour promouvoir l’asperge et la fraise française. Les producteurs ont besoin de main d’oeuvre, notamment pour la récolte des pommes en août. » affirme Didier Crabos, Directeur de Cofruid’oc Méditérannée, fournisseur pour Il était un fruit.

 

Son entreprise enregistre une baisse d’activité de 15 à 20%. Toutefois, il reste optimiste :

 

« Notre métier se doit d’être agile, il a une grande capacité à rebondir. Cette crise a donné du sens à notre démarche RSE et a renforcé les liens au sein de lentreprise, avec les consommateurs et notre environnement. Nos valeurs et nos engagements ont pris corps ».

 

 

AREA Occitanie.

 

Ressources

Que vous soyez chef d'entreprise, professeur, élève, parent, demandeur d'emploi ou conseiller, les ressources à télécharger ci-dessous sont à votre disposition.

Suivez nous

Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux où vous pourrez suivre l'actualité des ambassadeurs et les informations sur l'agroalimentaire.

logo
  • ifria
  • Avec le soutien financier de
    • occitanie